JO Paris 2024 : tout savoir sur le journalisme sportif

Par ISABELLE COUSIN, publié le mardi 6 février 2024 23:00 - Mis à jour le mardi 6 février 2024 23:02
COUV.JPG
L’atelier Sciences Po du lycée poursuit son exploration du journalisme sur le thème des JO

Message de madame MARTIN-JOCHEM

Pour approfondir davantage les thématiques du journalisme et des Jeux Olympiques, les élèves de l’atelier Sciences Po ont assisté jeudi 25 janvier à une conférence-atelier animée par Fabien SURMONNE, chef du service des sports du Républicain Lorrain à Metz.

 Il a d’abord présenté le groupe EBRA auquel appartient le RL : 1er groupe de presse régionale, présent dans 23 départements et couvrant un quart de la population française. Il a insisté sur la diversité des supports pour le journalisme actuellement : presse écrite, podcast, vidéo, infographie, live, diaporama… On parle de presse pluri-media.

 Puis nous sommes entrés dans le vif du sujet : le sport, grâce à une étude de vidéos et de rubriques sportives de journaux.

 Da façon ludique, un 1er atelier consistait à trouver le titre qui correspond à l'article. Les élèves ont pu saisir la différence entre un titre informatif (privilégié sur le web pour permettre le référencement par Google) et un titre incitatif, davantage utilisé en presse écrite, pour donner envie de lire l’article. Le 2ème atelier consistait, à l’inverse, à trouver la photo qui correspond à l'article.

 Après une courte pause, les élèves ont été renseignés sur comment devenir journaliste. Puis, ils se sont immergés dans une journée type dans le service de rédaction des sports.

Ils ont eu la chance d’accéder en direct au « chemin de fer » du journal du lendemain qui fait le bilan en temps réel de l’état de remplissage du journal par les différents articles au cours de la journée.

 Sous l’œil expert de M. Kremer, professeur d’EPS, le chef du service des sports du Républicain Lorrain a exposé les modalités organisationnelles de la couverture des JO Paris 2024 par le journal.

10 journalistes du groupe EBRA seront dépêchés sur place, dont 4 du Républicain Lorrain. Il s’agira pour eux d’élaborer des pages spéciales, d’assurer des rendez-vous web vidéo quotidiens, de couvrir les épreuves à grande résonnance et évidemment de suivre les athlètes régionaux. Un travail intense les attend donc cet été pendant 17 jours bien remplis !

Mais, le travail commence déjà en amont avec des biographies d’athlètes locaux ou régionaux. En effet, une douzaine de mosellans pourraient faire partie de la délégation française. Le suivi des sportifs qualifiés et les pronostics sur les chances de médailles représenteront un gros travail à partir du mois de mai.

Il faut dire que les JO sont devenus la compétition internationale la plus suivie, avant la Coupe du Monde de Football, avec 4 milliards de téléspectateurs attendus, dont 1 milliard lors de la cérémonie d’ouverture.

 C’est avec des questions tous azimuts que la séance s’est terminée :  comment se passe la course au reportage « exclusif » ? Quelles sont les relations entre journalistes et sportifs ? Comment gérer un travail qui se concentre surtout les soirs et les week-ends ? Quelle est la part des femmes dans le domaine ? …

Cette rencontre de 2 heures avec Fabien SURMONNE a été riche et intense. Merci à lui d’avoir satisfait notre curiosité concernant le journalisme sportif.